Système solaire combiné : tout savoir sur une solution astucieuse

Système solaire combiné : tout savoir sur une solution astucieuse

Comment fonctionne l’énergie solaire ?

L’énergie solaire, comme son nom l’indique, fonctionne grâce à la lumière du soleil. À partir de cette lumière, des panneaux photovoltaïques ainsi que des centrales solaires thermiques permettent de transformer cette énergie reçue en électricité. L’usage de cette forme énergie apporte plusieurs avantages :

  • C’est une énergie propre qui n’émet aucun gaz à effet de serre
  • Le soleil est une ressource durable avec un bon potentiel d’abondance

La chose importante à retenir est donc qu’elle n’implique aucun impact négatif sur l’environnement 

En plus, c’est disponible absolument partout. Révolutionnaire non ? Naturelle et économique sur le long terme, c’est l’énergie à adopter chez soi aujourd’hui notamment grâce au système solaire combiné. 

Concrètement, lorsque les rayons du soleil frappent les panneaux photovoltaïques, ils libèrent des photons, des particules médiatrices de l’interaction électromagnétique. Ils se déplacent et créent un courant électrique. Ensuite, un onduleur, c’est-à-dire un dispositif grâce auquel les tensions et les courants alternatifs sont tirés à partir d’une source d’énergie électrique continue, permet l’usage d’un courant électrique pour une utilisation quotidienne. 

Qu’est-ce que le système solaire combiné ?

Le système solaire combiné (SSC) vous permettra de chauffer l’entièreté de votre habitation de manière complète et astucieuse aussi bien en termes d’eau sanitaire que de chauffage interne.

Comment fonctionne le SSC ?

Très simplement ! Le système solaire combiné n’a besoin que de deux outils pour être installé : un panneau solaire thermique et un ballon de stockage. Cet ensemble est ensuite directement associé au système de chauffage central de votre habitation.

Concrètement, la chaleur de la maison grâce à ce système se résume en 3 étapes :

  • Les capteurs solaires sur les panneaux solaires s’imprègnent des calories du soleil, l’équivalent mécanique de la chaleur. Pour information, la photosphère que constitue la couche de gaz du soleil émet 9 000 calories par minute pour 1 cm² de surface de photosphère, correspondant à un demi-milliardième de l’énergie totale réceptionnée pour la Terre.
  • Ces calories solaires sont envoyées vers un fluide caloporteur et transportées dans le ballon de stockage.
  • L’énergie solaire, alors devenue de la chaleur est répartie dans toutes les pièces du logement grâce au réseau de tuyauterie interne.

Les différents types de système solaire combiné

Il existe 2 types de SSC : 

  • le plancher solaire direct ;
  • le système d’hydroaccumulation.

Le plancher solaire direct s’ajuste à vos besoins de consommation. Grâce à un liquide caloporteur chauffé par les capteurs, il circule dans les circuits de chauffage central jusque dans les dalles sous terre qui stockent cette chaleur. Ainsi, ce système permet de gérer automatiquement les besoins en termes d’eau chaude et de chauffage.

Le système d’hydroaccumulation, lui, stocke la chaleur dans un ballon tampon. Il s’agit d’un réservoir relié à une chaudière ou une pompe qui conserve l’eau chaude du circuit interne de chauffage. Puis, grâce à des émetteurs comme des radiateurs par exemple, la chaleur se diffuse dans l’habitation.

Avantages et inconvénients du système solaire combiné

AvantagesInconvénients
Un système écologique

Une énergie facilement accessible

Une énergie inépuisable

Des économies

Éligibles à de nombreuses aides financières
La météo influe sur ses performances, forcément…

Couvre plus de la majorité de vos besoins en eau chaude et chauffage mais pas la totalité

Nécessite un complément d’énergie

Comment installer un SSC ?

Pour installer un SSC, il ne vous suffira de faire qu’un effort : prendre votre téléphone et passer un coup de fil.

Après avoir vérifié que vous disposiez bien d’un circuit interne de chauffage central, il vous suffit de contacter un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) qui s’occupera de tout. Le mieux est de contacter un installateur directement depuis une entreprise RGE. De cette manière, une expertise sera garantie et vous serez assuré de bonnes performances quotidiennes afin d’optimiser au maximum l’installation et le rendement énergétique.

L’installation d’un SSC peut se réaliser à la fois en construction, mais également en rénovation. Le mieux est d’adopter le plancher solaire direct pour l’un et le système d’hydroaccumulation pour l’autre. 

Quelques conditions sont nécessaires pour installer un SSC : 

  • Vérifier que vous disposiez bien d’un circuit de chauffage central.
  • Disposer d’une surface minimale de 12 m² pour l’installation des panneaux solaires seront posés soit sur la toiture de l’habitation, soit dans le sol ; cette surface doit être positionnée de manière à avoir une bonne exposition au soleil.
  • Cette surface doit être positionnée de manière à avoir une bonne exposition au soleil.
  • Si vous optez pour l’installation d’un ballon tampon, il faudra également prévoir la place nécessaire pour celui-ci, environ 1,5 à 3m² au sol et une hauteur moyenne de 2,5 m.

Il faut compter environ une journée et demi pour l’installation après vérification auprès d’une entreprise RGE.

Combien coûte un système solaire combiné ?

Prix d’un système solaire combiné

Le SSC coûte en général entre 13 000 et 20 000 euros. En moyenne, 1 m² de panneau coûte 800 euros et 1 m² de surface à chauffer coûte 160 euros. C’est un investissement, il faut l’admettre, mais il faut garder à l’esprit que les économies d’énergie sur le long terme seront inégalées. L’installation d’un SSC permet de réaliser jusqu’à 60 % d’économies et est éligible aux aides financières qui peuvent s’élever jusqu’à 11 000 euros ! Finalement, il ne pourrait donc rester que 2 000 euros à sortir de votre poche, voire moins.

Aides financières

Plusieurs subventions encouragent l’utilisation de l’énergie solaire, notamment grâce à son impact écologique :

  • MaPrimeRénovaccorde jusqu’à 11 000€.
  • La prime Coup de pouce Chauffage et/ou Isolation accorde jusqu’à 4000 €.
  • L’ANAH ou l’agence nationale de l’habitat, propose des aides aux travaux. Par exemple, l’aide “Habiter Mieux”, relative aux travaux de rénovation énergétique, permet d’économiser au moins 25 % sur votre consommation.
  • La TVA à taux réduit. Le SSC bénéficie d’un taux réduit de 5,5 % au lieu de 20 %.
  • L’Éco-prêt à taux zéro. Il s’agit d’un prêt auprès de votre banque par lequel l’État prend en charge les intérêts. Le montant du prêt est de 10 000 euros par catégorie de travaux.

Vous l’aurez compris, les économies sur du long terme grâce au SSC sont plutôt impressionnantes. Mais malgré ses performances remarquables, le système solaire combiné doit être complété par d’autres dispositifs tels qu’une pompe à chaleur ou un poêle à granulés pour avoir une sécurité totale en termes de chaleur dans votre habitation.

Logement

Logement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.