Quel est le prix de remplacement d’une chaudière fuel par une chaudière à granulés ?

Quel est le prix de remplacement d’une chaudière fuel par une chaudière à granulés ?

Dans un objectif environnemental et énergétique, la France s’est lancée comme défi de ne plus avoir sur son territoire des chaudières fuel d’ici 2030. D’ailleurs, l’installation des chaudières fuel est interdite depuis le 1er juillet 2022 par un décret paru au Journal Officiel datant du 6 janvier 2022. L’objectif est de réduire le plafond d’émissions de gaz à effet de serre.

Le but de cette opération est de pousser les ménages à s’orienter vers des méthodes de chauffages plus écologiques et économiques. Des aides de l’État français ont été mises à disposition pour réaliser cette opération dans les logements encore équipés d’une chaudière fuel, notamment pour remplacer ces chaudières fuel par des chaudières à granulés. On vous les présente.

Quel est le prix d’une chaudière à granulés ?

Il faut compter entre 5 000 et 15 000 euros pour l’achat d’une chaudière à granulés selon les modèles et les options intégrées. Il faut également prévoir l’installation, qui elle coûte entre 2 000 et 3 000 euros. Soit un total situé entre 7 000 et 18 000 euros.

L’astuce est de demander plusieurs devis et de les comparer afin que vous puissiez vous décider.

La dépose de la chaudière fuel s’ajoute au prix de l’installation de la chaudière granulés

Il faut évidemment se débarrasser de la chaudière fuel avant de pouvoir installer la chaudière à granulés. Il s’agit d’un gros enlèvement puisque la chaudière fuel, et en particulier la cuve dont elle est dépendante, prennent un volume assez important en général.

Ainsi, un professionnel devra intervenir afin de vider le réservoir pour ensuite l’enlever. En réalité, 4 étapes englobent l’enlèvement total et normé d’une chaudière fuel :

  • la vidange
  • le dégazage
  • la dépose
  • l’enlèvement

Le prix varie en fonction des entreprises contactées. Encore une fois, il vaut mieux demander des devis.

Mais rassurez-vous ! La dépose et l’enlèvement de la chaudière fuel est éligible à MaPrimeRénov’, qui propose des aides financières allant de 400 à 1 200 euros selon vos revenus.

Quelles aides financières existent pour remplacer une chaudière fuel par une chaudière à granulés ?

Le remplacement d’une chaudière fuel par une chaudière à granulés représente quand même un certain budget, plutôt coûteux. Heureusement, le coût du remplacement peut être remarquablement réduit grâce aux différentes aides proposées par l’État.

Tout d’abord, repérer son profil sur MaPrimeRénov’

Avant de rentrer dans le détail des aides, il vaut mieux que vous consultiez votre profil sur MaPrimeRénov’ afin de directement vous situer et connaître à peu près votre situation au vu du barème que l’ANAH propose.

Voici les profils concernés par MaPrimeRénov’ :

  • les profils bleus sont les profils les plus précaires
  • les profils jaunes sont les profils modestes
  • les profils violets sont les profils intermédiaires
  • les profils roses sont les profils aisés

Pour repérer rapidement votre profil, il faut se fier à votre revenu fiscal de référence, la base prise en compte pour le calcul des profils. 

Une fois que vous connaissez votre profil, le montant des aides sera beaucoup plus simple à calculer.

MaPrimeRénov’

Cette subvention est éligible aux propriétaires et aux copropriétaires. Le montant de l’aide dépendra de votre profil en fonction des revenus du foyer. Vous pouvez consulter votre profil directement sur le site web de la subvention.

Cette aide peut atteindre :

  • 10 000 euros pour les profils bleus, correspondant aux revenus précaires
  • 8 000 euros pour les profils jaunes, correspondant aux revenus modestes
  • 4 000 euros pour les profils violets, correspondant aux ménages intermédiaires

Coup de pouce chauffage

L’aide Coup de pouce Chauffage est mise en place dans le contexte des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Elle est disponible jusqu’au 31 décembre 2025

L’aide concerne le remplacement d’une chaudière fuel par une chaudière biomasse, autrement dit une chaudière qui n’utilise ni du gaz, ni du fuel, mais du combustible en bois.

Bonne nouvelle : le Coup de pouce Chauffage est cumulable avec l’aide délivrée par MaPrimeRénov’. Encore une fois, le montant de l’aide attribuée dépend des revenus de l’ensemble du ménage.

Cette aide peut atteindre : 

  • 4 000 euros minimum pour les profils bleus et jaunes, correspondant aux revenus modestes
  • 2 500 euros minimum pour les profils violets et roses, correspondant aux revenus intermédiaires

La TVA réduite

Le remplacement d’une chaudière fuel par une chaudière à granulés est concerné par une baisse nette de la TVA : si vous envisagez un tel remplacement, le taux de la TVA sera de 5,5 % au lieu de 10 % ! Pas mal, non ? En plus, la réduction est appliquée directement sur le devis et la facture du professionnel qui effectue l’opération.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro, dit éco-PTZ, comme son nom l’indique, est un prêt à taux d’intérêt nul. L’avantage de ce dispositif est qu’il est largement accessible puisqu’il ne nécessite pas de condition de ressources contrairement aux autres aides présentées.

L’éco-PTZ permet de financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique au sein des résidences principales de plus de 2 ans. 

Pour être plus précis, l’éco-PTZ peut être déployé au sein de 2 types de projet : 

  • Opération d’ensemble des travaux qui peuvent faire monter la performance énergétique de l’habitation de 35 % ! Le montant maximal de l’éco-PTZ dans ce contexte s’élève jusqu’à 50 000 euros pour une rénovation globale.
  • Opération de travaux sans nécessité ou volonté de gain énergétique, mais qui améliorent l’isolation thermique ou mettent en avant les énergies renouvelables, beaucoup plus écologiques et économiques sur le long terme comme la biomasse par exemple. Le montant maximal de l’éco-PTZ s’élève dans ce contexte à 15 000 euros pour une seule opération.

Le prêt avance rénovation

Le prêt avance rénovation, aussi dit prêt avance mutation, a été dynamisé en 2022. Il permet à un propriétaire aux revenus modestes d’emprunter une certaine somme pour les travaux fixée en fonction du type de travaux et ensuite la rembourser à l’occasion d’une cession ou bien d’une succession de bien. L’État se porte garant à 75 %. Certaines banques estiment ce dispositif risqué à leurs yeux. 

Il vaut mieux prendre rendez-vous directement avec votre conseiller bancaire et en parler avec lui pour ensuite peser le pour et le contre de ce genre de prêt.

Logement

Logement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *