Ragréage fibré : pour quoi faire et comment l’utiliser ?

Ragréage fibré : pour quoi faire et comment l’utiliser ?

Quand on désire un sol parfait, on doit songer à toutes les éventualités : petites imperfections, intempéries, prix. Que ce soit pour un intérieur, un extérieur ou même juste pour se renseigner, une bonne connaissance du ragréage fibré sera indispensable. 

Ragréage fibré : qu’est-ce que c’est ?  

Pour faire court, le ragréage fibré se décrit comme une couche de mortier contenant fibres métalliques, céramiques ou même minérales ! Ces dites fibres se répartissent afin de renforcer le mortier dans toutes les directions. 

Dans quel cas ragréer un sol ? 

Le ragréage fibré se fait quand on remarque des imperfections sur sa dalle de ciment. En effet, si les défauts de ce dernier se montrent trop conséquentes, cela peut entacher la pose de votre revêtement. Il vous faudra donc utiliser une chape

Le ragréage fibré s’utilise pour aplanir, réparer fissures et la fibre de ciment en tant que couche primaire. 

Celui-ci s’applique généralement en faible épaisseur avec un maximum de 30 mm pour rattraper les petites erreurs commises lors de la manœuvre maçonne. Par ailleurs, a contrario d’un ragréage fibré extérieur, celui d’un intérieur se doit être recouvert d’un revêtement. 

Le ragréage fibré peut s’utiliser sur des surfaces rigides et stables telles que chape ciment ou chape anhydrite, parquet, carrelage, ou même une dalle béton. 

Ragréage fibré vs ragréage classique : lequel choisir ? 

On possède les éléments de base : le ragréage en général est destiné à recevoir des revêtements de sol, mais quelle est la différence entre le ragréage fibré et le classique ? 

  • Ragréage fibré : destiné à corriger jusqu’à 30 mm de profondeur. De plus, il convient à tous les supports, même les plus endommagés. 
  • Ragréage classique : corrige seulement 12 à 16 mm de profondeur. 

Ragréage fibré : quel type pour son sol ? 

Il existe plusieurs genres de ragréage fibré pour accomplir un sol lisse et neuf :

  • ragréage fibré, pour la rénovation des supports difficiles ou sensibles (dalle plastique rigides, panneaux de bois, les parquets, plancher en bois, planchers chauffants, …) ;
  • ragréage sol extérieur ou intérieur ;
  • ragréage pour chape anhydrite ;
  • ragréage pour plancher chauffant ;
  • ragréage pour forte épaisseur (30 mm maximum !) ;
  • ragréage à haute résistance, pour les locaux à sollicitations fortes ;
  • celui destiné à rester nu, pas de couleur disponible 
  • ragréage recouvrement rapide.

Quant aux outils nécessaires pour la pose de ragréage fibré : 

  • enduit de ragréage (évidemment) ;
  • lisseuse ;
  • perceuse avec fouet mélangeur ;
  • règle aluminium 2 m ;
  • seau de maçon.

Ragréage fibré sur plancher bois : le combo qui fonctionne 

Quand on opte pour la base de ciment pour un revêtement de sol, on se tourne souvent vers un ragréage fibré également. Cependant, saviez-vous qu’il est tout à fait possible de niveler l’entièreté de sa surface avant de poser son revêtement dessus ? 

En effet, le ragréage fibré fonctionne avec à peu près tous les revêtements possibles, incluant le bois. Le seul hic ? Son temps de sèche qui s’élève à 2 à 4 heures dépendants la pose, s’il a été couvert et fait dans de bonnes conditions. 

Solide, imperméable et pratique, l’utilisation du ragréage fibré reste la plus commune avec le bois. Notamment pour son petit prix et un temps de séchage qui reste tout de même minime en comparaison d’autres matériaux servant à la pose de revêtement. 

Attention : si vous avez choisi un parquet chauffant, il vous faudra impérativement éteindre votre chauffage minimum un jour avant la pose de ragréage fibré, afin de ne pas altérer avec le séchage !

Ragréage fibré forte épaisseur : pour quels supports ? 

On préfèrera consacrer une section d’article entière à cette catégorie de ragréage fibré. Même si chaque ragréage le sont, il n’en reste que ce dernier subsiste le plus adapté en intérieur et extérieur. 

Si votre cas de figure se reflète en une rénovation, alors sachez qu’il existe des paquets de ragréages au kilo directement adapté à ce but précis. 

Certains atteignent même les 80 mm si l’on cherche bien. Il vous faudra toutefois demeurer prudent en choisissant un remplissage supérieur à 30 mm, de crainte de vous faire arnaquer (prix onéreux, qualité amoindrie…).

Le prix du ragréage fibré au m² ?  

Pour choisir un ragréage fibré, il vous faudra compter sur votre budget. Mais combien coûte le ragréage fibré au m² ? N’ayez crainte, on vous dit tout pour éviter toute confusion ! Tout d’abord, tout dépendra de votre type de ragréage. 

Type de Ragréage Prix 
Ragréage classique autolissant 15 à 25 euros / m2
Ragréage de nivellement 15 à 25 euros / m2
Ragréage fibré 20 à 35 euros / m2

 

Quant aux prix des mortiers de ragréage, on mise sur des sacs de 25 kg tandis que les sacs de ragréage avoisine les 10 à 35 euros. La pose, quant à elle, vous reviendra à environ 6 euros / m² si vous l’accomplissez de vous-même. 

Toutefois, en ce qui concerne la maçonnerie, on recommandera toujours l’avis des artisans. Tout particulièrement quand on débute. 

Ragréage fibré autolissant : le meilleur ? 

La plupart des ragréages sont autolissants. Néanmoins, certains enduits se qualifient plus pour cette tâche que d’autres. C’est-à-dire que ce dernier se trouve prêt à l’emploi par rapport à d’autres ragréages qu’il vous faudra préparer au préalable. 

Facile et rapide à utiliser, le ragréage fibré autolissant est adapté à tous les supports et spécialement pensé aux surfaces à fortes sollicitations. De manière générale, on peut appliquer jusqu’à 30 ou 40 mm d’épaisseur selon les modèles.

Ragréage fibré extérieur : quelles différences avec un ragréage intérieur ?

Le ragréage fibré extérieur conviendra idéalement aux terrasses, aux balcons ou encore aux garages. 

  1. La principale différence entre ces deux types de ragréage réside en l’utilisation d’un mortier spécifique.  Le mortier pour l’extérieur sera plus fin.
  2. Si le ragréage fibré extérieur est hydrofuge, il n’en reste pas moins qu’il faudra éviter les surfaces sensibles aux remontées d’humidité.
  3. Il sera nécessaire de réaliser un coffrage pour la dalle.
  4. Une pente devra être conçue pour améliorer la circulation de l’eau. 

Avant la mise à niveau, n’oubliez pas de bien préparer votre sol en le débarrassant d’un maximum d’impuretés. Balai, aspirateur ou mieux encore jet d’eau à forte pression seront vos meilleurs alliés.

Il est généralement conseillé d’appliquer en premier lieu un accrochage, pour les supports anciens comme pour les chapes et les dalles neuves. Si le support est poreux, privilégiez un régulateur de porosité ; dans le cas d’un support non poreux, un primaire d’accrochage universel suffira.

Si une épaisseur de mortier de ragréage entre 3 à 10 mm suffira dans la plupart des cas, 30 mm permettront d’obtenir une résistance parfaite. 

Pour découvrir les conseils d’un spécialiste, nous vous invitons à regarder cette vidéo de Karo Tuto :

Quelle marque pour acheter son ragréage fibré  ?

Si vous en ressentez le besoin ou que vous désirez vous lancer, voici quelques recommandations en termes de marques vendant du ragréage fibré de qualité pour vos rénovations et autres constructions : 

  • Weber ;
  • Cermix ;
  • Parexlanko ;
  • Mapei ;
  • Ultibat ;
  • Deltapro ;
  • Sika ;
  • Lero Merlin ;
  • Castorama;
  • Brico-dépôt.

Conclusion 

Dès l’instant où l’on se lance dans une rénovation ou construction, il faut déjà penser à la finition. En effet, si l’on décide de ne pas se renseigner, l’erreur peut être fatale : impraticable, égalisation douteuse, esthétiquement décevant… En bref, une perte de temps et d’argent. 

Le ragréage fibré permet entre autre d’éviter ces accidents en réparant en profondeur et de lisser davantage. Il reste peu coûteux et relativement accessible à n’importe qui. Même si l’expertise d’un maçon sera toujours de mise. 

Et vous, plutôt engager un expert ou tenter l’aventure seul(e) ? 

Logement

Logement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.