swiss replica watches presents typically the community from hopes. best nl.watchesbuy.to review pushes out lots of remarkable mid- to high-end watches. best gr.watchesbuy.to most suitable to ensure that good rainproof features. the unique investment capital market value regarded as rewards high quality replica watch information. luxury fake watches ways of life and additionally haul ahead of time that quintessence of this normal europe watchmaking.

Qu’est-ce que ChainLink ?

Qu’est-ce que ChainLink ?

ChainLink : un peu d’histoire

Depuis sa création en 2017, ChainLink ne cesse de faire des vagues sur les marchés de la cryptographie. Elle a attiré l’attention des sociétés de DeFi, des investisseurs en cryptographie, des chaînes de magasins et des grands acteurs technologiques et financiers tels que Google et SWIFT. La technologie de ChainLink prétend en effet résoudre l’un des plus grands défis pour la mise en œuvre pratique des smart contracts contrats intelligents : la connexion des blockchains aux données du monde réel – telles que les flux de prix ou les confirmations de livraison – grâce à la connectivité des blockchains dites « oracles ». 

L’histoire de ChainLink commence véritablement avec son livre blanc écrit par Steve Ellis, Ari Juels et Sergey Nazarov, PDG de la société finlandaise SmartContract. La publication séduit et attire un financement de 32 millions de dollars. Deux ans plus tard, le réseau principal ChainLink est lancé sur Ethereum. Depuis lors, la technologie a été développée pour fonctionner avec différentes blockchains.

Les nombreux partenariats de ChainLink

En plus de fournir des données au marché en pleine expansion de la DeFi, ChainLink coopère également avec de grands acteurs technologiques et financiers qui cherchent à étendre leurs services aux marchés de la cryptomonnaie. Par exemple, ChainLink travaille avec SWIFT sur un grand projet visant à établir une infrastructure pour connecter les systèmes bancaires existants et les contrats intelligents.

L’entreprise s’associe en 2017 à la firme ZeppelinOS, spécialisée dans l’optimisation du développement des contrats intelligents. ChainLink acquiert ensuite le projet Town Crier, incubé à l’université de Cornell. Ce système d’alimentation de données authentifiées agit comme un pont entre les contrats intelligents et les sites web existants.

En 2019, Google annonce qu’il utiliserait les nœuds ChainLink dans les applications de cloud/blockchain construites avec Ethereum et Google Cloud. Les succès s’enchaînent. La blockchain Ontology, projet de l’équipe Neo, s’associe à son tour. L’effet boule de neige se poursuit : à l’automne, le géant Binance annonce qu’il fait appel à l’expertise de ChainLink pour partager ses données avec d’autres blockchains.

L’année suivante, Polkadot intègre ChainLink sur son réseau de substrat, puis Tezos l’incorpore dans ses protocoles pour fournir des flux de prix à ses développeurs. En août 2020, c’est au tour de ChainLink  d’intégrer l’une des chaînes secondaires de Bitcoin-RSK. Et récemment, la firme finlandaise a signé un partenariat avec Oasis Networks, nouvelle blockchain dédiée au contrôle des données.

Quelles perspectives pour ChainLink ?

La succession d’opérations réussies semble a priori de bon augure pour l’avenir de ChainLink. Avec sa croissance rapide, la finance décentralisée s’impose comme l’une des principales priorités de ChainLink. De nombreuses entreprises de DeFi utilisent déjà la blockchain finlandaise, et d’autres semblent prêtes à l’adopter. Mais si ChainLink a bien utilisé l’avantage que lui confère son statut de pionnier, de nouveaux projets semblent à présent remettre en question sa position. Coinbase a ainsi lancé en 2020 son propre oracle.

Pour faire face à cette concurrence naissante, ChainLink recherche donc des industries ayant un impact encore plus large que la DeFi, relativement restreinte par rapport aux marchés financiers traditionnels. Les secteurs présentant un potentiel sont le jeu, l’assurance et les grandes entreprises qui s’aventurent dans les chaînes de magasins.

ChainLink cherche non seulement à différencier ses fonctionnalités, mais aussi à se développer sur les marchés géographiques. En 2019, la société a renforcé sa présence en Asie – l’une des zones clefs de la crypto – en s’associant à des fournisseurs de données tels que Binance, Tokenview et CoinGecko, et en intégrant plusieurs opérateurs de nœuds basés dans la région.

Ainsi, Sergey Nazarov considère la récente acquisition de DECO par ChainLink à l’université de Cornell comme un grand pas vers l’adoption généralisée de la technologie de la blockchain. DECO est un oracle décentralisé pour la TLS (Transport Layer Security), utilisé pour assurer la sécurité des transactions numériques. L’intégration d’une telle technologie, testée et reconnue, a le potentiel de convaincre de nombreuses entreprises en dehors de la DeFi tout comme les amateurs de crypto de commencer à mettre en œuvre des technologies décentralisées. 

Graphique montrant la croissance de 211,56 % du cours de Chainlink d'août 2020 à février 2021
Le cours du LINK a plus que quadruplé en 6 mois. (source : Coinbase)

Prédictions du cours de la cryptomonnaie de ChainLink

La blockchain ChainLink, connue pour son protocole, utilise sa propre cryptomonnaie, le LINK. Basé sur les ERC-20, les jetons standards créés et échangés sur Ereutheum, le LINK est un token ERC-677 destiné à récompenser les gestionnaires des nœuds et donc financer le fonctionnement du réseau.

Avec tous les retours positifs et les perspectives plus qu’encourageantes, on peut se demander jusqu’où peut grimper le prix de sa cryptomonnaie LINK dans les années à venir.

Données à l’heure de la rédaction de cet article :

ChainLink (LINK)
Cours : 19,90 €
Capitalisation boursière : 8,65 Md€

Selon les analystes de la cryptographie, le prix du LINK devrait connaître une tendance haussière, se maintenant à plus de 23 dollars en 2021 et ouvrant la voie à une hausse éventuelle jusqu’à 60 dollars en cinq ans.

Sur la vidéo qui suit, découvrez pourquoi le LINK prend de la valeur ces derniers mois :

Notre avis sur la cryptomonnaie de ChainLink

Avantages

  • Nombreux réseaux
  • Nombreux partenariats
  • En pleine croissance
  • Faible corrélation au cours du Bitcoin

Inconvénients

  • Répartition déséquilibrée des jetons : 1 % des investisseurs possède 81 % des tokens.
  • Une concurrence qui se réveille sur le secteur DeFi.

Comment acheter du Link

Pour acheter de la cryptomonnaie LINK, il suffit d’ouvrir un compte sur une plateforme de confiance telle que Coinbase. Précisons qu’il n’est pas encore possible d’acheter directement des LINK en euro. C’est pourquoi il vous faudra d’abord acheter des bitcoins (BTC) ou des ethers (ETH) avant de pouvoir les échanger chez un courtier proposant les paires BTC/LINK et ETH/LINK.

Le niveau de prix actuel de ChainLink représente une excellente opportunité pour les traders débutants et avancés de diversifier leur portefeuille. Les investisseurs peuvent également choisir de négocier les contrats à terme ChainLink dès maintenant en utilisant un effet de levier (en empruntant auprès du courtier) pour obtenir un rendement plus important. Attention cependant, précisons que cette stratégie à haut risque est déconseillée aux débutants. Les plus expérimentés utiliseront des ordres stop-loss pour limiter le risque.

En conclusion, le LINK est une cryptomonnaie très prometteuse sur laquelle il faudra continuer à compter en 2021.

Cette article vous a été utile ?

Cliquez ici pour voter !

5 / 5. 6

No votes so far! Be the first to rate this post.

Benjamin

Benjamin